Safari à Etosha

20 février 2021

Nous partons d’Opuwo en milieu de matinée en direction du parc d’Etosha. Arrivés à une dizaine de kilomètres du parc, nous sommes arrêtés à un checkpoint pour lutter contre certaines maladies pouvant affecter les animaux de la réserve. Nous devons d’abord rouler dans une grosse flaque de « désinfectant » puis sortir un à un de la voiture pour marcher sur tapis gorgé également de désinfectant. Ensuite ils inspectent notre frigo et là… ils voient notre viande fraiche, pas possible de passer ainsi : soit on jette, soit on cuit sur place. Bon alors ni une ni deux on sort tout le bordel du coffre pour faire cuire notre petite saucisse devant la barrière…

Nous arrivons à l’entrée Ouest du célèbre parc d’Etosha en tout début d’après-midi. Après avoir payé les droits d’entrée pour 4 jours, nous dévorons rapidement notre pique-nique et entamons notre premiers kilomètres de self-drive. Nous avons le regard affuté, roulons à 20km/h et sommes remplis d’excitation et d’espoir… nous commençons à trouver quelques zèbres, springboks, une toute petite tortue terrestre, une girafe ! Puis nous nous éloignons de la piste principale sur les conseils de nos amis déjà passés auparavant. Nous nous enfonçons sur une petite piste de sable rouge. Nous apercevons un rhino et nous tombons sur un squelette entier de girafe ! Puis nous retrouvons la grande piste, en croisant de nouveau des zèbres et des girafes. Nous arrivons au premier campement, celui d’Olifantruus juste avant la fermeture des grilles ! ouf !

Le campsite Olifantruus est un ancien abattoir d’éléphants. Il reste quelques vestiges de son histoire. Ces infrastructures avaient été installées dans les années 80 pour réduire de 500 individus la population des éléphants du parc car ils menaçaient tout l’écosystème.

Ce campsite dispose d’une très belle passerelle qui amène à un point d’observation des animaux au point d’eau. On nous indique qu’il y a souvent des éléphants et qu’il faut être très silencieux. Nous prévoyons notre petit apéro du soir avec nos amis les Schmitt pour profiter du coucher du soleil. Nous ne verrons pas d’éléphants. Alors nous retentons l’expérience au petit matin pour le petit déjeuner et c’est une réussite. Un éléphant est venu jusqu’à nous, s’est désaltéré, gratté sur une termitière puis est reparti d’un pas à la fois lourd et majestueux : un moment magique ! Nous avons discuté à cette occasion avec un allemand qui peignait les animaux de la savane, cela a inspiré notre Louis qui rêve désormais d’apprendre la peinture.

Nous quittons le camp dans la matinée pour démarrer le self-drive safari du jour. Nous traversons d’ouest en est le parc. C’est la zone où se trouvent les grands troupeaux : gnous, zèbres, springboks, oryx…

Nous nous arrêtons pour le déjeuner dans une aire de pique-nique prévue à cet effet. Ici ce sont les humains qui sont enfermés et les animaux qui sont dans leur territoire 🙂

Les Schmitt nous rejoignent et nous faisons une bonne pause. Nous sommes envahis par de petits oiseaux gourmands « Les républicains sociaux », ce sont des petits oiseaux célèbres pour construire des nids collectifs géants.

L’après-midi, nous ne voyons pas de nouvelles choses, encore pas mal de troupeaux, quelques rapaces. Nous sommes bien fatigués par la recherche cumulée avec la conduite en mode tortue. Nous campons cette nuit à Okaukuejo. Pendant que les enfants profitent de se rafraichir à la piscine, les parents se rendent au point d’eau pour le coucher de soleil et là… le CADEAU du jour !!! Un rhino avance vers nous pour s’abreuver quelques minutes. Silence autour de nous, nous profitons de ces minutes d’émerveillement ! Juste Wahou !

Le lendemain matin, on réitère les bonnes idées et on se fait notre petit-déjeuner sur le point d’eau. Le rhino ne revient pas mais de nombreux oiseaux nous font profiter de leur présence. Puis nous reprenons les pistes en direction du prochain campsite. Quelques kilomètres à peine, nous croisons un camping-car et nous savons que ce sont nos amis belges les Defenterreinconnue qui refont le parc pour un second tour. Nous nous arrêtons bien une heure à discuter de nos voyages et de la suite pour chacun. Malheureusement nous n’arriverons pas à nous recroiser pour un braii il faudra attendre une rencontre en France ou en Belgique. Nous continuons le safari, nous ne voyons pas grand chose. Nous faisons la pause déjeuner dans une aire puis reprenons tranquillement le safari. Finalement c’est à partir de 16h que les animaux commencent à se montrer. Et là, nous trouvons une famille de rhinos, le papa, la maman et leur petit. On est aux anges. On reste bien 30 minutes à les observer avant de repartir. Quelques kilomètres plus loin, sorti de nulle part, un rhino nous apparait sur le côté, on ralentit jusqu’à s’arrêter mais on reste toujours en 1ère au cas où… et là un très gros nuage de fumée, ouhlala il nous charge !! Ludo pousse sur le champignon, finalement le rhino abandonne vite sa course et part de l’autre côté de la forêt. Une belle poussée d’adrénaline !! les enfants sont comme des dingues dans la voiture… Et nous finissons cette belle journée par croiser le chemin d’un troupeau de girafes au soleil couchant, juste magnifique.

Nous campons le soir à Halali, tout juste pour le coucher de soleil sur le plan d’eau. Le lendemain, nous laissons la famille Schmitt pour continuer jusqu’à la porte est du parc à Namutoni. La journée est plutôt longue car on ne voit pratiquement aucun animal de la matinée et même jusqu’à 16 heures. Nous traversons de beaux paysages quand on est aux abords du pan. Et puis, nous commençons à croiser quelques rhinos esseulés. Enfin nous décidons de faire un dernier crochet avant de rentrer au camp. Et quelle merveilleuse idée ! Alors que nous approchons du « waterhole » (comprendre trou d’eau donc là où on a plus de chances de voir des animaux), deux éléphants majestueux sortent de la forêt pour rejoindre la piste où nous sommes. Nous sommes émerveillés par cet animal, nous les suivons pendant de longues minutes jusqu’à ce qu’ils disparaissent dans la forêt. Nous reprenons ensuite la route pour rentrer avant la fermeture au camp. Juste à 500m du campement, deux guépards font le gué sur une termitière. Wahou ! Quelle belle journée !!

Le lendemain c’est notre dernier jour dans le parc. Nous suivons les conseils de nos amis et faisons le tour du fisher’s pan. La route est magnifique, nous roulons au milieu du pan, dans l’eau… La voiture fait de grandes gerbes d’eau de chaque côté, Malo est sur mes genoux pour conduire avec moi, il adore ! Nous voyons notre première famille de phacochères et d’autruches, un bel éléphant, de multiples oiseaux colorés et encore des girafes. Pour une fois, le matin, nous sommes servis en animaux !!

Nous terminons par la dik dik drive avant de sortir du parc. Au bout de quelques kilomètres, nous apercevons une forme sur le côté de la piste dans les hautes herbes, nous pensons que c’est un dik dik. Et non encore mieux que ça ! j’avance lentement pour me garer juste à sa hauteur… Ludo ne le voit pas tout de suite tellement les herbes le camouflent bien. Mais il s’agit d’un léopard !! On n’aperçoit au début que sa tête, puis il finira par se redresser et traverser la piste pour se cacher dans la forêt de l’autre côté. Quel cadeau pour clôturer en beauté ce parc !

Nous repartons et quittons le parc en début d’après-midi, la tête plein de belles images de la faune sauvage africaine. Nous nous arrêtons à Grootfontein à 1 heure du parc pour faire une pause « confort » dans notre séjour. En effet, le self-drive safari en 4×4 et tentes de toit ce n’est vraiment pas de tout repos. Nous nous trouvons une guesthouse pour 2 nuits afin de recharger les batteries, se mettre à jour, faire un peu d’école et préparer la suite…

On organise les 15 derniers jours en Namibie, on prend nos billets d’avion pour la prochaine destination mais chut on ne dit rien encore !!

A suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :