La vie de musher

17 octobre 2020

Nous sommes chez Laponie Mush (https://www.laponiemush.com/)

Cedric et Lisa nous ont reçu chez eux pour nous faire découvrir la vie de musher pendant une journée d’immersion.

Nous avons commencé par la visite du chenil. Ils ont au total 27 chiens, dont 14 sont venus de France avec Cédric. Ses deux premiers chiens s’appellent Sherpa (avec des yeux vairons) et Louka (son frère). Il y avait aussi Dark (qui tient du Greyhound, et qui aimait bien embêter Malo), Grizzly (aux poils longs), Digger (le plus ancien), Willow, Falcon, Laika (la maman), Ice, Looping, Kiko (le sauteur)…

Ils lâchent les chiens qui vont faire partir l’attelage ce matin et les accrochent à une chaine dans l’ordre qu’ils souhaitent par rapport à l’attelage : au total 16 chiens vont tirer notre quad ce matin pour 1h de ballade.

Cédric met des « pantoufles » pour protéger les pattes de certains chiens, notamment pour ceux qui tirent beaucoup sur leurs pattes arrières. En effet, en période sans neige, le sol peut arracher la peau et couper leurs coussinets.

Dès que Cédric donne le départ, les chiens tirent très fort d’un coup. Nous voyons les chiens tellement excités de sortir en ballade. Nous (Hugo et Louis) étions devant sur le kart et avec la vitesse des chiens, nous prenions un vent bien froid en pleine figure…

Cédric les a amené à ce qu’il appelle « la buvette ». Il s’agissait en fait de la rivière dans laquelle les chiens vont se baigner littéralement alors que l’eau est glacée !

Nous rentrons pour le déjeuner. Cédric nous a préparé un bon repas chaud chez lui. Il nous raconte ses courses de musher, l’une d’elle faisait 500km sans stop. Il nous explique comment ils organisent le ravitaillement, le rapatriement de certains chiens pendant la course… Lisa suit Cédric pendant la course avec le pick-up sur lequel est installé une cabine dans laquelle Lisa dort et peut récupérer les quelques chiens trop fatigués de la course.

Nous repartons l’après-midi pour une deuxième ballade en kart avec le reste de la meute. Les chiens de cet après-midi sont encore plus excités que ceux du matin. Ils aboient, sautent de partout comme Kiko, se bavent dessus comme les frères Sherpa et Louka. La course de ces chiens est beaucoup plus nerveuse.

Nous partons sur une ballade plus sportive avec pas mal de montées. Pour leur donner la direction, Cédric fait des « ha » ou des « dji » selon si c’est à gauche ou à droite. Nous nous rendons compte que chaque chien a son caractère : ils courent 2 par 2 et certains binômes ne sont pas possibles. Aussi tous ne sont pas capables de mener la meute dans une course.

Et pour finir cette belle journée, Cédric nous amène au bord d’un lac pour tenter de pêcher des brochets. Louis aimait bien pêcher les arbres, Malo plutôt les algues, et Hugo rien mais savait lancer loin sa ligne !

Nous avons adoré cette journée ! Merci à Cédric et Lisa !

Un avis sur « La vie de musher »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :