1200 kms jusqu’à Trondheim

10 décembre 2020

C’est le temps de reprendre la route vers le sud. Nous avons pour une fois un impératif. Nous devons être à Trondheim le jeudi 17 décembre à 8h : le garagiste nous attend pour changer le lanterneau qui s’était arraché lors de notre séjour aux Lofotens. Autant vous dire que cela fait bien longtemps que nous n’avons pas fait autant de route en si peu de temps. Nous quittons petit à petit les paysages de neige.

Le premier jour nous roulons sans discontinuer pour s’arrêter un peu après Narvik. Si vous vous rappelez, nous étions arrivés en Norvège par Narvik justement. Nous avons la chance de trouver un coin paisible sur un fjord près de Bognes juste à la sortie d’un ferry. Nous sommes tranquilles à l’abri de la route. Nous ne voyons pas encore le paysage qui s’offre à nous puisqu’il fait nuit quand nous arrivons sur place. Ce sera officiellement notre dernière nuit polaire du voyage.

Nous avons une chance extraordinaire : les aurores sont intenses ce soir-là et notre position idéale pour les observer. Encore un magnifique spectacle dont nous avons bien profité.

Le lendemain matin, au réveil, nous avons le plaisir de profiter d’une belle vue sur le fjord.

Nous nous rendons sur Bodo pour profiter de l’après-midi au musée de l’aviation que nos amis nous avaient recommandé. On y trouve une tour de contrôle réaménagé avec une vue splendide sur les montagnes environnantes, 2 grands espaces l’un dédié à l’exploration et l’aviation de tourisme, l’autre dédié à l’aviation militaire. Nous y resterons jusqu’à la fermeture même un peu pressés par le temps, le gardien nous a informé qu’il fermait leurs portes 🙂 Ludo a pris une photo dans un avion de ligne et a fait croire à ses parents que nous avions changé nos plans et que nous volions vers la Namibie… petit mouvement de panique du côté des Rouvière 🙂

Nous dormons le soir de l’autre côté de la côté face aux lumières scintillantes de la ville de Bodo. Le lendemain matin, nous partons au petit jour pour être aux premières minutes de la marée haute afin d’aller observer le phénomène de mäelstrom. Il s’agit d’un puissant tourbillon qui se forme dans les eaux, en l’occurrence pour celui-ci il se forme à cause de la marée. Les oiseaux se posent en masse à la surface de l’eau et se laissent embarquer par les courants, spectacle amusant à voir. Ludo tentera de pêcher car les eaux sont riches en poissons à cet endroit mais sans compter sur le courant qui coince l’hameçon dans la roche. Ludo a tiré, tiré et encore tiré pour sortir l’hameçon… résultat : la canne à pêche a plié !

Le temps d’arriver sur le site, nous croisons sur le chemin 3 élans, un mâle, une femelle et un bébé.

Nous prenons la route panoramique 17 dite route Atlantique qui offre de splendides panoramas entre fjords et océan. Nous passerons devant le fameux glacier Svartisen et sa langue bleu acier qui se distingue nettement dans le paysage et se reflète dans les eaux calmes du fjord.

Nous nous arrêtons peu après que la nuit soit tombée en bord de route sur un des nombreux fjords. La route n’est pas très passante. Nous passons une nuit calme et avec et toujours un panorama magnifique !

Le lendemain, nous continuons notre route avec l’objectif d’arriver à Vega le soir. Nous continuons sur la route 17 jusque là. Les paysages sont très changeants selon qu’on reste proche de la côté ou que l’on s’enfonce dans les terres. Il suffit de prendre un peu d’altitude et on retrouve très vite la neige. Au matin, nous croisons le chemin de 7 rennes sauvages dans les montagnes enneigées.

Nous prendrons plusieurs ferrys ce jour-là sur notre route et un pont très particulier dont l’extrémité finit sur une digue. Nous arriverons pour le déjeuner sur le site du musée dédié au poète Peter Dass Musset. Nous n’avons pas fait le musée mais nous nous sommes promenés autour car le coin est vraiment très joli. Les couleurs de la fin de journée étaient un dégradé de rose et de violet, juste magnifique. Nous avons fini par un dernier ferry pour rejoindre l’île de Vega. Les enfants auront le droit à une suffrage pour le goûter. Une fois sur Vega, nous irons nous poster sur le spot découvert par nos amis au sud de l’île pour la nuit.

Au petit matin, nous retrouvons le soleil : notre premier lever de soleil depuis plus d’un mois 1/2 !!!!! quel bonheur !! Nous avions oublié à quel point la lumière du soleil est un cadeau !!!

La journée s’est également rallongée : on peut profiter du soleil de 9h30 à 15h30 ! rien à voir avec la nuit polaire et ses 3 heures de luminosité. Le temps s’annonce splendide ce matin-là. Nous partons pour une randonnée le long de la côté que nous remontons côté ouest. Nous ferons demi-tour après 4km de grimpettes. En effet, alors que nous étions tout tranquille, Hugo marchant bien devant, nous avons entendu un coup de fusil de chasse. Ludo a couru récupérer Hugo et nous avons fait donc demi-tour. Nous avons aperçu les chasseurs quelques dizaines de mètres plus loin. C’est le seul coup de feu qu’ils ont tiré. Nous pensons clairement qu’ils voulaient qu’on dégage nous ne savons pas trop pourquoi… Mais bon nous n’avons pas cherché plus et sommes rentrés au camping-car. Les enfants ont tracé sur le retour, même en marchant vite nous n’arrivions pas à les rattraper !! En tout cas, nous avons pris un vrai bain de soleil et de lumière !!! pleins de vitamine D ! On est au top pour continuer l’aventure !

Retour de ballade, on déjeune le repas préparé par les enfants. Et ensuite, les enfants nous offrent des massages… ah oui c’est pas mal la vie de famille en camping-car 🙂

Nous prenons le ferry en fin de journée pour retourner sur le continent. Nous nous rendons à côté du rocher percé de Torghatten pour la nuit afin de pouvoir faire la randonnée au petit matin.

Le lendemain, nous partons donc direct depuis le parking sur la randonnée qui traverse le rocher percé. Nous voyons beaucoup de pygargues ou aigles de mer survolés la zone. Les enfants sont impressionnés une fois arrivés au trou dans la montagne. Ils ont peur des éboulements et ne trainent pas pour redescendre.

Après cette ballade, nous reprenons la route en direction de Trondheim. Nous faisons une pause déjeuner seul au milieu d’un fjord et ce sera repas spécial enfants, hamburger et frites, les enfants sont aux anges !

Nous arriverons le soir à Trondheim. Nous nous garons pour la nuit au pied des tremplins à ski à Heimdal. Le lendemain matin, réveil très matinal pour nous à 7h :p, nous avons rendez-vous au garage pour faire réparer notre lanterneau disparu dans les eaux des Lofotens… Nous sommes bien accueillis et nous pouvons attendre au salon avec café, thé et glog à volonté. Le glog est une sorte de « vin chaud » sans alcool qu’ils servent en période de fêtes. A 10h, la réparation est terminée. Nous avons un lanterneau tout neuf et redécouvrons la luminosité dans le camping-car 🙂

Après quelques courses de papa Noël, nous rejoignons nos amis les Tamzingues à Trondheim pour une après-midi piscine avec toboggans et plongeoirs. Les enfants s’en donnent à coeur joie et démontrent aussi leur courage en sautant de 3m pour Malo, 5m pour Louis (oui oui celui qui a le vertige) et 10m pour Hugo (le casse-cou de la bande :)). Nous laisserons nos amis le soir qui doivent reprendre la route vers le sud et nous nous trouvons un spot sur les hauteurs de Trondheim au calme.

Le lendemain matin, nous commençons par une petite promenade depuis notre spot de la nuit. Il y a beaucoup de ballades qui partent de ce parking dans la forêt et ont de jolis points de vue sur la ville. Nous nous faisons avoir sur l’équipement par contre, alors que nous venons de nous acheter des clous pour nos chaussures, nous ne les prenons pas… En effet, il n’y a pas de neige à notre altitude… Mais quand on monte jusqu’au point de vue, nous nous retrouvons sur des chemins verglacés. Enfin nous y arrivons sans rien se casser ! ouf !

Nous reprenons ensuite le camping-car pour se garer en ville et la découvrir à pied. Nous découvrons le retour du masque 😦 dans les magasins et au marché de Noël de Trondheim. Nous remontons ensuite vers le fameux quartier de Bakklandet avec ses maisons en bois colorés sur pilotis. Il y a un fort derrière ce quartier perché sur une colline. En redescendant, on découvre un « ascenseur » à vélos pour aider les cyclistes à remonter la côte. Nous finissons notre visite à la tombée de la nuit et profitons du joli paysage illuminé de Trondheim avec toutes ses maisons décorées pour Noël.

Nous retournons aux tremplins à ski pour passer la nuit. Le lendemain matin, nous prenons le temps d’aller observer les norvégiens venus pour le week-end profiter des infrastructures. Il y a en effet de belles pistes de ski nordique en plus des tremplins à ski. Nous avons également la chance d’être présents le jour d’une course de biathlon de jeunes enfants. Cela nous donne envie d’essayer la discipline plus tard.

Il est temps pour nous de quitter Trondheim et reprendre la route, cette fois dans les terres, pour essayer de débusquer quelques boeufs musqués…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :