Noël à Bergen

23 Décembre 2020

Ce matin-là, nous nous réveillons tranquillement avec notre objectif en tête pour ces 3 prochains jours de fête : faire nos courses de repas de Noël puis rejoindre le Sognefjord et la glacier de Nigardsbreen. Je mets à chauffer le café et là c’est le drame… plus de gaz !!! Alors comment dire ? Ici en Norvège, ils n’ont pas les mêmes bouteilles que nous, du coup il faut trouver des spécialistes qui ont les bons embouts pour remplir nos bouteilles françaises. Ajouter à cela que nous sommes le 23 décembre et qu’ici tout est fermé du 24 au 27 inclus… Bref on a une journée pour en trouver dard dard ! Et le choix qui s’impose : rejoindre une grande ville, Bergen.

On est partis pour 5 heures de route plein pot. L’avantage de la Norvège c’est quelle que soit la route, c’est toujours beau à regarder, on ne s’ennuie pas. Mais bon on ne s’arrête pas pour prendre des photos, on file. Nous arrivons vers 15h sur le nord de Bergen au spot gaz que nous avions repéré sur Park4Night (l’application de tout camping-cariste qui te donne tous les spots et services que tu recherches). Pas de bol, celui-ci fermait à 14h. Le prochain se trouve à l’opposé de la ville, 45 minutes avec des bouchons ! On y va la boule au ventre (oui oui on commence quand-même un peu à stresser, ça sent mauvais notre affaire !!). Une fois sur place, plus de vendeur de gaz, son bâtiment a été rasé et la zone est en construction ! Arghhh ! on transpire ! Nous n’en avons pas d’autres en vue sur l’application alors on cherche sur google maps au petit bonheur la chance. Et là, on en trouve un à 2 pas de l’ancien vendeur de gaz. Nous y arrivons à 16h30, il fermait à 17h. Ouf !! Il faut toujours croire en sa bonne étoile même avec quelques suées 🙂 On a du gaz, maintenant on file faire les courses pour le repas de Noël. On cherche enfin un spot pour la nuit un peu en dehors de la ville.

Nous trouvons un super endroit sur une petite île de la côté de Bergen. La côte est très morcelée de multiples îles et îlots, cela nous rappelle un peu Göteborg. On se retrouve sur un petit port aménagé, tous seuls, avec tous les services à porter de main (électricité, eau, vidange et même la cabane norvégienne pour manger autour d’un feu !). Après toutes les aventures de la journée, on est refait ! On va donc rester les 4 jours de Noël ici comme tout est fermé en Norvège pendant cette période.

Le lendemain, nous sommes le 24. Les garçons décident d’aller pécher. Ils passent un bon moment entre mecs et me ramènent 3 beaux poissons : du lieu noir a priori. Ni une ni deux, on les nettoie et prépare pour le déjeuner : c’est ce qui s’appelle manger du poisson frais ! Et c’est un régal.

Nous passons l’après-midi à réaliser nos décorations de Noël, de quoi occuper les enfants qui sont excités par les fêtes. Nous nous lançons dans le traineau du Père Noël avec une boite à œuf et de la pâte à sel pour fabriquer le papa Noël.

Vers 18h30, alors que nous sommes dans les préparatifs de déco, dessert et cie, la pompe à eau s’arrête de fonctionner. Grrrr ! Des fois, on en a un peu ras le bol des pannes dans le camping-car même si ça fait partie du voyage. Comme nous échangeons en direct via whatsapp avec nos amis de vadrouille, les petits pois, ils nous appellent pour nous rebooster et tenter de réparer la pompe car ça peut être un petit truc banal. Ludo en y regardant de près pense que c’est une cosse qui nous a lâché. Bon biensûr c’est pas le genre de truc qu’on a dans le camping-car, surtout quand on n’est pas prévoyant puisque c’était pas notre mode initial de voyage en tour du monde… Bref je me décide du coup à aller toquer chez des norvégiens le soir du réveillon de Noël en plein repas ! Je tombe sur des gens vraiment sympas, le gars cherche dans son garage la cosse en question. Sa femme embêtée me propose de goûter son repas de Noël avec la spécialité de cette période : le pinnekjøtt, ce sont des côtes de mouton salées et séchées. Elle m’emballe une bonne portion pour qu’on puisse tous y goûter avec les enfants. Son mari finit par trouver 2 cosses dans la soirée et me les rapporte au camping-car. Malheureusement, les cosses ne suffisent pas, il semblerait que ce soit bien la pompe qui ait lâché. Tanpis, on fera à l’ancienne pendant ces 4 jours avec des seaux d’eau et une bouilloire pour la douche et la vaisselle 🙂

On décide d’oublier cette mésaventure et de vivre pleinement nos fêtes à l’autre bout de l’Europe. Et ce soir, c’est raclette !! Oui on a craqué, qu’est-ce que le fromage peut nous manquer… A raison de 10€ les 400g de raclette Le Rustique, c’est comme si on mangeait du foie gras :p et je peux vous dire qu’on l’a apprécié comme si elle venait de Haute Savoie ! Et en dessert, une buche au chocolat pas très jolie à cause de nos mésaventures mais le goût y est :p

Nous nous regardons ensuite un petit film de Noël en famille. Nous préparons les chaussettes de chacun près du sapin avant de filer au lit. Les enfants sont impatients et aimeraient bien avoir quelques cadeaux avant de se coucher. Mais on ne change pas une tradition. Nous arrivons finalement à les coucher sagement.

Le lendemain matin, tout est sur la table autour du sapin avant que les garçons se réveillent. Et j’ai préparé des pancakes pour le petit-déjeuner. Pas besoin de trop longtemps imaginer, les enfants se sont jetés sur leurs cadeaux. Ils ont eu chacun un lego à construire, cela a donc été l’activité de la journée 🙂

Pour notre repas de Noël, nous avons prévu du saumon sauce beurre blanc avec du gratin dauphinois à la crème, c’est super léger 🙂 mais c’est trop bon. Et toujours les buches chocolat et framboise pour le dessert.

Le lendemain de Noël, il pleut toute la journée. Nous resterons donc au chaud dans le camping-car.

Dimanche, le temps est plus clément. Les garçons repartent alors pour une session de pèche. Hugo et Louis se sont lancés le défi de vider et préparer tous seuls les poissons pour éviter à maman de le faire et donc de n’avoir que les mauvais côtés de la pèche :p. Un poisson péché à chaque lancer, et les garçons se débrouillent comme des chefs pour préparer le poisson. Du coup, Ludo nous les prépare au barbecue dans la petite cabane prévue à cet effet. Nous profitons du feu pour que Hugo et Louis nous racontent l’histoire qu’ils ont écrite chacun ces dernières semaines, un chouette moment où les enfants nous ont démontré une fois de plus la richesse de leur imagination.

Lundi matin, notre première mission est de racheter une pompe à eau à Biltema. Biltema est LE magasin où on trouve tout pour bricoler, pour jardiner, pour l’automobile, pour la maison… et j’en passe. On en trouve pleins en Suède et Norvège. Je vous avoue qu’on en a fait une overdose à force d’y aller pour toutes nos galères 🙂 Ludo change la pompe sur le parking et ouf ! ça fonctionne à nouveau. Nous voilà rassurés.

Après un déjeuner rapide, nous partons pour visiter Bergen l’après-midi. Nous commençons par rejoindre le quartier Bryggen, une enfilade de maisons colorés en bois sur les quais classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous nous perdons à l’intérieur de ce petit quartier dans une atmosphère vieille époque. Au passage, nous voyons une multitude de bateaux Hurtigruten. Ce sont les ferrys qui font visiter les fjords de Norvège.

Nous prenons ensuite le funiculaire pour monter sur le mont Floyen et profiter d’une vue magnifique sur Bergen. Nous y arrivons en milieu d’après-midi, le soleil commence à se coucher tout doucement. Nous redescendons à pied la colline, cela nous permet de profiter de la vue autant de jour que de nuit. Les aménagements au mont Floyen sont top en plus, notamment pour les enfants. Les garçons passent un bon moment dans les jeux perchés dans les arbres.

Une fois revenue dans le centre-ville, nous nous offrons une petite pause goûter dans une vieille boulangerie de la ville (notez que Malo est un peu boudeur à ce moment-là :p). Nous continuons de flâner dans les rues piétonnes de Bergen pour rentrer à notre camping-car.

Nous finissons notre visite par l’exposition de pains d’épices : toute la ville de Bergen reconstituée en biscuits de pain d’épices par les écoles, commerces et artisans du coin. On paie un peu cher l’entrée mais l’exposition est très belle et les enfants sont ravis. Malheureusement nous en sortirons sans manger un seul bout de biscuit 🙂

Nous rentrons pour passer une dernière nuit sur notre super spot de Noël. Pour marquer le coup, nous nous faisons un petit feu de bois dans la cabane et faisons griller des saucisses pour le dîner.

Le lendemain, nous quittons Bergen et repartons direction les fjords que nous avons raté pour Noël.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :