Nouvel an dans les terres froides

31 décembre 2020

Nous sommes installés sur le parking des pistes à Hemsedal pour fêter cette nouvelle année. Le parking est situé sur le haut des pistes, il est pratiquement vide mis à part 2 camping-cars qui n’ont rien trouvé de mieux que se stationner à 2m de nous. La station, qui n’est qu’à 650m d’altitude, est vraiment blindée de neige. Un pur bonheur pour les petits et grands, les enfants s’en donnent à cœur joie dans la neige.

A partir de 18h, nous voyons petit à petit des groupes de gens venus fêter la nouvelle année dehors au milieu des pistes. Chacun amène ses propres feux d’artifices, lanternes chinoises, musique pour faire la fête. Toute la soirée, on voit un petit feu d’artifice tiré dans un coin, ou dans un autre de la station.

Nous avons l’habitude depuis plus d’une douzaine d’années de fêter la nouvelle année avec nos amis de Metz. Alors une fois n’est pas coutume, nous avons fait un apéro vidéo pour retrouver un peu de nos vieilles habitudes. Ensuite pour le repas, nous nous sommes encore offert une bonne petite raclette « Le Rustique », un délice, comme quoi quand quelque chose te manque vraiment…

A minuit, c’est l’explosion dans la station, tout le monde tire ses feux d’artifice en même temps. Difficile à décrire, ça pétait de partout, le ciel était illuminé, ça n’a pas arrêter pendant au moins 30 minutes. Un superbe spectacle pour passer en 2021 !

Le lendemain, nous partons à la recherche de luges. Nous n’en trouvons pas en bas des pistes alors nous décidons de nous rendre à pied au centre de la station qui se trouve à 30min de marche. La ballade est un peu dure pour Malo. Il fait en effet assez froid. Mais entre les bras de maman et les chips au retour du supermarché, nous arrivons finalement à le motiver.

Nous déjeunons pour ce 1er de l’an le repas préféré des petits: burger frites, histoire de bien les réchauffer après cette matinée rafraichissante…

Après s’être bien reposés et réchauffés, nous ressortons le soir pour faire de la luge sur les pistes. Les enfants s’en donnent à coeur joie. Pendant ce temps, je me plais à observer les flocons de neige qui tombent. Chaque flocon, quelle que soit sa taille, forme un cristal parfait. Je n’avais encore jamais vu cela.

Le lendemain, nous nous décidons à organiser une journée de ski. Ils annoncent un temps ensoleillé dimanche, ce serait dommage de ne pas profiter de l’occasion. Nous cherchons donc les forfaits et les skis en milieu de journée pour être prêt à décoller le lendemain à l’ouverture. Nous louons des skis pour tout le monde sauf pour moi, vu que je fais la même taille de chaussures que Louis. En effet, avec les -12°C annoncés, nous savons déjà que nous ne tiendrons pas la journée, nous préférons donc alterner les groupes de skieurs. Comme on a récupéré le matériel assez tôt, on le teste un peu dans la soirée. Cela permet à Malo de se remettre un peu en jambes car cela fait 2 ans qu’il n’est pas retourné sur des skis.

Le lendemain matin, Ludo part avec Louis et Hugo. Au bout d’une heure seulement, Louis rentre frigorifié et préfère s’arrêter pour la matinée. Je prends donc sa place et emmène Malo sur les petites pistes du bas de la station. Malheureusement pour moi, les chaussures de Louis avaient beau être du 38, c’étaient des chaussures d’enfants… bon oui je n’avais pas réfléchi à ce problème : je ne pouvais pas fermer la chaussure, mon mollet était trop gros ! Heureusement Malo a préféré rester sur les pistes très faciles donc j’ai pu suivre sans prendre de risques. Nous nous retrouvons tous pour manger. Louis repart avec Hugo et son père l’après-midi, cette fois je lui ajoute une 3ème couche de partout et lui prête mes gants pour qu’il supporte mieux le froid. Et cela a bien marché. De mon côté, j’ai suivi à pied Malo qui skiait. Il ne s’arrêtait plus de monter et redescendre. Autant dire qu’à cette température, sans trop bouger, j’étais gelée ! Tout le monde est rentré enchanté de sa journée de ski, une belle journée pour toute la famille.

Lundi, réveil givré ! Nous prenons quelques gaufres pour nous réveiller puis nous reprenons notre route pour rejoindre Oslo. Nous traversons des paysages blancs de neige, gelés, à des températures extrêmes : le thermomètre affiche -23°C. Les paysages sont magiques tout le long de la route.

Nous nous arrêtons pour passer la nuit dans un camping à 40 min au nord de Oslo. A notre plus grande surprise, on constate qu’il y a encore plein de neige pourtant si près de la capitale et de la côte. Ludo nous cuisine ses désormais mythiques pizzas à la poêle, une vraie tuerie comme j’aime à le dire 🙂 Bon il fait aussi une tuerie de la cuisine, vive le ménage pour repasser derrière.

Le lendemain matin, nous reprenons la route en direction de la capitale. A suivre dans un prochain article !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :