Quito et alentours

1er juin 2021

Nous décidons de nous rendre en bus directement depuis le Cotopaxi jusqu’à Otavalo, une ville situé à 1H30 au nord de Quito. Nous devons changer de bus au sud de Quito. Après un peu d’attente, c’est reparti pour le dernier bus. Le trajet est long, très long !!! Imaginez Quito, étendue sur 60km de long, avec des bouchons dignes de toute capitale. Et voilà ce que ça donne : 2 heures pour traverser seulement la ville ! Nous arrivons en tout début de soirée complètement morts à notre hotel d’Otavalo. Ludo se couche direct. J’emmène les enfants dîner dans un fast-food avec un concept qui me rappelle Montréal : la poutine. Au Québec, il s’agit d’un plat de frites arrosé de sauce brune et quelques bouts de fromage sans goût. Alors ils ont revisité version équateur, et j’avoue que c’est nettement meilleur avec notamment de l’avocat :p

Le lendemain matin, nous partons à la découverte de la ville et de son marché artisanal très célèbre. C’est un véritable supplice pour nous, car nous n’avons pas la place d’acheter des choses et il y a tellement de beaux souvenirs à ramener. Dans la région, les indigènes ont une magnifique tenue traditionnel : une longue jupe foncée brodée sur le bas, un chemisier brodée de pleins de couleurs, un ceinturon également coloré pour souligné la taille et des chaussures en tissu.

Nous déjeunons rapidement un almuerzo à côté de l’hotel en réclamant des frites à la place du riz… au bout de plusieurs semaines on sature vraiment du riz !! Ensuite, nous partons pour une petite ballade sur les hauteurs de la ville, on nous a indiqué un mirador. La vue est très belle, donne à la fois sur Otavalo et sur un lac derrière, un des plus grands d’Equateur. Nous continuons notre chemin jusqu’au parc des Condors, un parc pour rapaces. Il nous faudra négocier l’entrée car on n’a pas assez de sous pour payer l’entrée et le taxi du retour 🙂 Finalement on arrive à entrée. Le parc est situé dans un très bel environnement. Par contre, les oiseaux font de la peine car ils n’ont pas vraiment d’espaces de vie. C’est ici que nous voyons nos premiers condors.

De retour à Otavalo, nous dînons de nouveau chez Poutine, Ludo voulait absolument essayer ! Le lendemain matin, nous nous rendons à la lagune de Cuicocha. Il y a une ballade de 5h qui en fait le tour, mais vu tous les efforts que nous avons fait ces derniers jours, sans compter qu’on reprend le bus pour Quito dans l’après-midi, on préfère rester raisonnable. On marche alors jusqu’aux premiers miradors afin de voir différents points de vue sur cette très belle lagune. On avoue qu’une fois sur place on regrette un peu notre choix tellement les paysages sont beaux. Mais bon le voyage c’est aussi faire des choix 🙂

Nous redescendons sur Otavalo pour le déjeuner. Nous profitons encore une fois de l’almuerzo de l’hotel avant de nous rendre au terminal de bus en début d’après-midi. C’est parti pour 4 heures de bus. Malheureusement pour moi, j’ai des effets de tourista qui commence à me prendre sérieusement. Et le bus se fait arrêter avant l’arrivée sur Quito par les flics. Je ne tiens plus, je force Ludo à demander si je peux aller aux toilettes malgré la présence des flics. Je crois que Ludo a peur de les énerver. Mais tanpis je sors je finis par trouver des toilettes. Ouf ! Quand je reviens, le bus n’attendait plus que moi, et Ludo était resté à l’entrée pour être sûr qu’il ne parte pas sans moi :). On est reparti jusqu’au terminal Nord, puis on prend un taxi jusqu’à notre appartement loué dans le centre historique.

Le lendemain, nous nous organisons une visite de la ville avec un free walking tour. Notre guide commence par nous emmener au marché local et nous faire goûter tous les fruits des étals. Il faut dire que l’Equateur bénéficie d’un super climat pour tous les fruits et les légumes et ce tout au long de l’année. Ensuite nous allons à la découverte des principaux monuments héritage des conquistadors. Ces conquérants ont rasé tous les bâtiments inca mais en ont gardé leurs fondations pour reconstruire par-dessus. Nous finissons la visite par une dégustation de chocolats et pas une petite, j’en ai fait une overdose ! On a dû goûter au moins 20 tablettes différentes, et des choses plus bizarres comme le vinaigre de chocolat ou la sauce BBQ au chocolat…

Le soir, nous sommes attendus chez Ambre et Pierre, un couple d’expatriés que nous avons rencontrés aux Galapagos. Pour notre plus grand plaisir, ils nous reçoivent autour d’un apéritif dinatoire : plateau de fromages et bons vins (Chablis notamment) !!! Que ça fait du bien après plusieurs mois de voyage. On passe une très agréable soirée. En plus, il nous propose de ramener un peu de nos affaires en France. Alors, on prend la proposition avec joie et nous irons faire un petit tour au marché artisanal histoire d’acheter quelques souvenirs.

Le lendemain, nous nous rendons d’abord aux tests antigéniques pour notre prochain départ. Ensuite nous filons au nord de Quito à la Mitad del Mundo, une ville sans grand intérêt si ce n’est d’avoir la ligne imaginaire de l’Equateur tracée en jaune au milieu d’un parc. C’est l’occasion comme tout bon touriste de faire des photos toutes plus fun les unes que les autres. Ensuite nous allons voir les différents musées accolés qui expliquent le rôle important des français dans les expéditions scientifiques et la définition de cette ligne imaginaire, des expériences scientifiques montrant les différences entre les deux hémisphères comme la force de Coriolis qui fait que les tourbillons ne tournent pas dans le même sens selon qu’on est au nord ou au sud de l’équateur. Il y a également des spectacles en tenues traditionnelles organisés tout au long de la journée.

Le lendemain, nous prenons un peu de hauteur sur Quito, en direction du téléphérique qui grimpe à plus de 4000m. Nous avons pas choisi le meilleur jour pour y aller car nous sommes le WE et les habitants de Quito aiment y venir pour se promener en pleine nature, il y a pleins de belles randonnées au sommet. On prend donc notre mal en patience pour monter dans ce téléphérique, qui déjà est un vieux de la vieille, donc très lent mais en plus on ne mélange pas les touristes dedans à cause du covid… Arrivés enfin tout là-haut, nous faisons le tour des miradors et des habituelles balançoires dans le vide. La vue est magnifique. Par contre, la route des volcans n’est malheureusement pas dégagée. Par beau temps , il est possible de tous les voir notamment le Riobamba et le Cotopaxi.

Nous rentrons par le centre de Quito histoire de faire nos emplettes de souvenirs et offrir une petite coupe de cheveux à nos garçons. On tombe un peu mal côté coiffeur, une des 2 femmes ne sait vraiment pas couper. Heureusement je fais reprendre la coupe de Louis par la seconde pour rattraper la coupe fille qu’elle lui avait faite ! Par contre elle a massacré la barbe à Ludo :))))

C’est notre dernier jour en Equateur avant de partir vers de nouvelles aventures. Demain notre vol nous attend…

A suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :